Publié le 3 commentaires

L’incroyable histoire de mes plateaux

Cher lecteur de mon Blog, cher client d’un jour ou de toujours, bonjour !

Hier soir, j’étais dans l’atelier de mon ami Romain en train de préparer une commande spéciale pour Linda, une américaine qui vit à Georgetown dans le Texas, lorsque j’ai eu l’idée de cet article.

Vous avez du remarquer que j’adore les rétrospectives (ça doit être mon côté un peu nostalgique !) et j’ai eu l’envie de retracer l’histoire de mes plateaux de perlage que je considère, un peu comme l’histoire de mes diagrammes, assez incroyable. Et je dois bien dire que c’est essentiellement grâce à vous !

Tout a commencé en avril de cette année, au début de la période confinement pour cause Covid. Voici à quoi ressemblait à l’époque mon premier plateau de perlage (photo qui date du 18 avril dernier) :

C’était un simple torchon plié en 4 sur lequel j’avais dessiné au feutre les lettres de l’alphabet et déposé des petits tas de perles à côté de chaque lettres. Je pense que beaucoup d’entre nous font comme ça non ?

Il me convenait plutôt bien mais présentait un problème assez majeur : à chaque coup de vent ou geste malencontreux, toutes les perles se mélangeaient. Et je dois dire que cela m’arrivait très très souvent !

J’ai donc demandé à mon ami Romain, menuisier à la Rochelle, qui n’avait plus de travail en cette période de confinement, d’imaginer pour moi une boite en bois dans laquelle je pourrai ranger et ramasser mes perles en cours de tissage.

Je lui avait fait un magnifique cahier des charges que je vous partage avec un peu de honte, je dois avouer 🙂

Cahier des charges du premier plateau sur un post-it !

Et par magie, le 26 avril, je recevais mon premier plateau et me mettais tout de suite au travail pour avancer sur mon projet de diagramme d’Ars de Ré

Vous avez été nombreux à réagir à mon diagramme, mais surtout à mon plateau en fait !

Avec un peu de mal, j’ai réalisé ma première vidéo sur YouTube afin de présenter le plateau et demandé à mon ami Romain de réaliser une dizaine de plateaux pour moi. Ils ont commencé à voyager dans le monde … L’incroyable histoire avait commencé !

Et puis, suite à vos demandes, plusieurs versions de ce modèle bois ont vu le jour : avec ou sans fond, et modèle XL né le 4 juillet.

Le 5 juillet, mon ami Romain s’est gravement blessé à la main avec l’une de ses machines de menuiserie. J’ai donc pris le relai et appris à fabriquer les plateaux !

J’utilisais beaucoup les plateaux mais comme certaines d’entre vous, j’avais du m’habituer à attraper les perles au fond des cases. Et quelques-une avaient eu la bonne idée de découper des cases de tapis pour les mettre au fond des cases en bois. Une nuit, l’idée m’est venue de transformer intégralement ce plateau de bois en plateau … de tapis de perlage !

Et le 10 juillet, le premier plateau en tapis en version 29 cases rectangulaires voyait le jour avec sa version sans fond ! Pour la naissance de ces deux modèles, j’ai aussi réalisé une petite vidéo de présentation

Et puis, suite à vos demandes notamment, plusieurs modèles sont nés et il existe désormais 5 modèles de tapis en mousse, disponibles avec ou sans fond et en petite ou grande taille, avec des cavités rectangulaires, ovales ou rondes, ainsi qu’une version sous forme de case.

Version 11 cases et cases unitaires
Version 19 cases, grand et petit modèle
Version 34 cases
Version 48 cases

Enfin, j’ai eu l’envie de mixer le bois et le tapis, pour pouvoir vous proposer cette version que j’aime beaucoup.

Et puis, il y a eu beaucoup de modèles sur mesure. Par exemple, il semble que les perleuses américaines préfèrent avoir les lettres de l’alphabet dans le sens inverse (mais pas tout à fait). Je vous montre, c’est plus clair ! :

Alphabet qui démarre en bas

Voilà, j’ai terminé la rétrospective de mon projet improvisé sur les plateaux de perlage. Ils ont voyagé partout dans le monde, en France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal, la Grande-Bretagne, mais aussi de nombreux vers les Etats-Unis, le Canada… et même vers l’Australie !

Certaines ont déjà anticipé et prévu leurs cadeaux de noël sous la forme de tapis ou plateaux de perlage. MERCI à vous !

Et merci pour vos remarques, conseils, avis qui me permettent d’améliorer et d’innover, mon objectif étant de vous satisfaire et de vous permettre de tisser plus facilement !

Et bien sûr, si vous avez des idées de déclinaisons, des envies spécifiques, n’hésitez pas à me solliciter pour que j’étudie votre projet.

A bientôt et portez-vous bien !

Julie

3 réflexions au sujet de « L’incroyable histoire de mes plateaux »

  1. C’est une belle histoire et bravo pour ces idées qui nous aident bien.
    Moi je préfère mettre le mien sur un autre plateau en mousse et les perles ne bougent pas.
    Je suis en train de perler ton grand diagramme du calendrier de l’avent (que je fais un peu dans le désordre en fonction de mes envies)
    il est très joli.
    A très bientôt et bonne journée.
    Domi

  2. J’ai craqué sur un grand modèle en mousse avec fond cases rondes et je ne regrette absolument pas. Quel plaisir de bénéficier d’un outil aussi bien pensé et de faire fonctionner le made in France !

  3. Merci Julie pour ton idée de génie,
    Ce plateau est totalement indispensable au bon déroulement des réalisations.
    Plus de plaisir et de facilité à prendre les perles.

Répondre à CindyM Annuler la réponse.